De part sa profession, potier d’étain, François n'était pas sédentaire. Les événements de sa vie le prouvent : né à Lamarche le 20 Octobre 1er septembre 1715, marié à Dommartin sur Vraine le 3 Novembre 1748 et décédé à Attigneville le 4 Janvier 1775 à l’âge de 55 ans (sur l’acte le prêtre déclare 60 ans !)

Lamarche  La Fontaine

Le métier de potier d’étain était artisanal mêlant le commerce à l'exercice de cette profession et lui donnant une certaine notabilité.

Il parcourait la région des Vosges en exerçant une activité fort utile : la fabrication et la vente d’ensemble de récipients de ménage en métal faits d’une seule pièce, par moulage , emboutissage. Ces récipients étaient en étain, en cuivre, en fer blanc et parfois en tôle (Pot au lait, arrosoir, etc...).

Il étamait aussi les récipients en cuivre en faisant fondre l'étain et en l'appliquant à l'intérieur de ceux-ci.

Pour effectuer son travail, il transportait deux petites enclumes en acier forgé montées sur des billots

Note : Pierre, le frère de François, était fondeur d’étain. Lamarche et les communes voisines du Bassigny comptaient dans leurs habitants de nombreuses familles de fondeurs de cloches. Dans le livre de Henry Ronot,  « Dictionnaire des fondeurs de cloches du Bassigny » en 1723, Joseph Hyacinthe POINCARE, fondeur de cloches à Neufchâteau est associé à Nicolas LECOMPTE et à Louis SALLET avec qui il fit campagne aux environs de Corbigny (Yonne). Nos recherches ne nous permettent pas encore d’affirmer que ce Nicolas LECOMPTE était de la parenté de François. Cependant, il est certain que l’on assiste à ces rapprochements familiaux et locaux aux sein de ces corporations

 

Le climat de l'année 1740

«  L'année 1740 a été des plus mauvaises, il a gelé et neigé jusqu'au 20 Mai.  A  peine 15 jours de chaleur pendant l'été, la gelée a repris au mois d'octobre. Les vignes ont été gelées les 7, 8 et 9 dudit mois, aucune vendange n'a été faite en Lorraine.

Le 18 octobre, il y eu une inondation, il y avait six pieds de pluie (environ 1m94) dans les maisons.

Le mois de décembre a été très pluvieux avec des orages et des vents qui ont fait tomber beaucoup de maisons.

Suite à cette année, 1741 a été des plus fâcheuses par la disette de blé et de vin qui ont été d'une cherté très grande. »

Le 15 Janvier 1752, une promesse de vente est faite par Jacques Charotte de Dommartin au profit de François portant sur la somme de 15 livres dix sols pour l'achat d'une maison qu'il mettra en bail dans les années 1756/1762/1765.

Sur son acte de mariage François  signe son nom d'une écriture assez sure en le faisant suivre d'un paraphe compliqué qui se veux décoratif et personnalisé. Ce paraphe indique qu'il était lettré et avait un niveau culturel et social d'un certain niveau. Le nom Leconte était en deux mots et ne comportait pas encore de "P"

.

François a 47 ans lorsque Stanislas Lesczinski, éphémère roi de Pologne puis régent de Lorraine, meurt le 23/2/1766. Les Lorrains perdent définitivement leur indépendance et deviennent Français.

 

Transcription de son acte de décès conforme à l'original

L'an mil sept cent septante cinq le quatrième janvier à trois heure du matin est décédé en cette paroisse François le Conte âgé de soixante ans cy devant potier d'étain homme marié en première noce à Anne Colson de la paroisse de Dommartin lequel venant de travailler de son métier à la ville de Neufchâteau et étant venu se réfugier (pour y travailler) ches Nicolas Hutteaux vigneron au lieux d'attigneville il y à environ deux mois chès lesquels il est mort après avoir été confessé et avoir reçus  et l'extrême onction le tout en bonne et dû forme son corps à été inhumé dans le cimetière de cette paroisse le même jour en présence de la dite anne Colson sa femme de Michel Colson de Dommartin de François Jacquin vigneron de François Duval laboureur et de Sébastien Barrat maître d'Ecole.'an mil sept cent septante cinq le quatrième janvier à trois heure du matin est décédé en cette paroisse François le Conte âgé de soixante ans cy devant potier d'étain homme marié en première noce à Anne Colson de la paroisse de Dommartin lequel venant de travailler de son métier à la ville de Neufchâteau et étant venu se réfugier (pour y travailler) ches Nicolas Hutteaux vigneron au lieux d'attigneville il y à environ deux mois chès lesquels il est mort après avoir été confessé et avoir reçus  et l'extrême onction le tout en bonne et dû forme son corps à été inhumé dans le cimetière de cette paroisse le même jour en présence de la dite anne Colson sa femme de Michel Colson de Dommartin de François Jacquin vigneron de François Duval laboureur et de Sébastien Barrat maître d'Ecole.L

François a 51 ans lorsque Stanislas Lesczinski, éphémère roi de Pologne puis régent de Lorraine, meurt le 23/2/1766. Les Lorrains perdent définitivement leur indépendance et deviennent Français.

Sa carrière c'est terminée à l'âge de 60 ans.


Son épouse, Anne COLSON est la fille de Charles COLSON, distillateur d’eau de vie et de Françoise PETITGOUT. Anne exerce le métier de fileuse.

 

La mère d’Anne COLSON, Françoise PETITGOUT, est issue d’une grande famille de marchands, originaire de Mirecourt.

En remontant l’ascendance de Françoise, et à partir de son arrière grand-père, cette famille compte parmi ses membres des « bourgeois de Mirecourt » , plusieurs maires de Mirecourt, et des licenciés en droit.

· L’aïeul de Françoise à la 4ème génération : Nicolas PETITGOUT, marié à Claude DE PONSAC était déclaré Bourgeois de Mirecourt.

· Son père, François, marchand, marié avec Claude MICHEL, a été maire de Mirecourt en 1542

· Le père de François, précédemment cité, marié à Nicole NOIRIEL, a été maire de Mirecourt pendant les années 1516 et 1517

· Le fils de François et de Claude MICHEL, Didier PETITGOT, marié avec Julienne NOIREL, était licencié en droit, lieutenant général au bailliage des Vosges, anobli le 12 octobre 1571. Leur fils, Nicolas, était Conseiller d’état, Echevin de Nancy. Il s’est marié avec Renée, fille de Jacob de BERMANT (branche des seigneurs de Pulligny).

Les enfants

de François  et de Anne Colson

 

· Charles né le 29 septembre 1749 à Dommartin

· Anne Rose née le 3 juillet 1751 à Dommartin, mariée avec Pierre PERRUT le 14/01/1777 à Saint Menge

· Marie Alexandre née le 13 septembre 1753 à Dommartin

· Marie Anne née en 1754, mariée le 23/01/1776 à Dommartin avec Jean BOULANGER

· Anne née à Lamarche le 6 août 1758 ne vécut que 3 mois

· Jean notre ascendant  né en 1761 à Dommartin

· Nicolas né le 29 mai 1763 à Dommartin décèdé à 30 ans

· Alexandre né le 26 avril 1764 à Dommartin

· Anne née le 13 avril 1766 à Dommartin